Vignoble valaisan : les chiffres clés


Avec ses 2'000 heures d’ensoleillement et ses 600 mm de précipitations par an, le Valais bénéficie d’un climat propice à la culture de la vigne. Avec 4'842 hectares, le Valais est le principal canton vitivinicole de Suisse.

Grâce à la gestion et la tenue à jour du cadastre viticole et du registre cantonal des vignes, on peut suivre l'évolution du vignoble valaisan et en particulier l'encépagement.
 

Encépagement

Le vignoble valaisan s’est diversifié depuis les années 2000. La part des "spécialités" est passée de 15% à 35% avec un retour en force des cépages autochtones, arvine et cornalin en tête.

Malgré cela, le Pinot Noir (30.5%), le Chasselas (18.2%), le Gamay (11.8%) occupent à eux seuls encore 60.5 % de la surface viticole du canton (4'842 ha). La majorité des cépages sont rouges et occupent une surface de (2’964 ha soit le 61 %).
 

Le registre des vignes

Le registre des vignes est l’inventaire de toutes les parcelles de vignes cadastrées et sert de base à notre appellation. 22'000 valaisans sont propriétaires de 80'000 parcelles réparties dans les 65 communes viticoles du canton. L’Office de la viticulture effectue annuellement plus de 5'000 mutations pour la tenue et la mise à jour de ces registres. Ces données servent de base à l’établissement des droits de production, appelés acquits.

 

Dernière modification: Mar 17, 2017