Espèces

Les particularités topographiques et climatiques du Valais lui permettent d'abriter un grand nombre d'espèces végétales et animales, dont certaines sont très rares.

Le Canton a une responsabilité particulière pour nombre d'entre elles. Parmi les espèces prioritaires pour la Suisse, 88 ne sont présentes qu’en Valais.

Le Service des forêts, de la nature et du paysage s’occupe de la conservation des plantes, des amphibiens, des reptiles, des chauves-souris et autres petits mammifères, ainsi que des insectes et des autres invertébrés. La thématique des oiseaux est traitée en collaboration avec le Service de la chasse, de la pêche et de la faune.

Les mesures concernant des espèces d’insectes particulièrement rares présents en Valais sont réalisées sous la forme d’inventaires, de suivis de populations, de plans d’action ou encore de mesures concrètes de conservation soutenues par le Service des forêts, de la nature et du paysage. Ces mesures ont jusqu’ici essentiellement concerné certains groupes tels que les papillons (Erebia christi, Lopinga achine, Melitaea deione berisalii), les sauterelles (Saga pedo) et cigales (Tibicina steveni et Tibicina quadrisignata), les hyménoptères (abeilles sauvages) ou encore les coléoptères (Rosalia alpina). Des brochures d’information à l’intention du grand public sont aussi régulièrement éditées par le Service (papillons diurnes, abeilles sauvages).

Abeille, © SFNP
Abeille sauvage, © SFNP

Tous les amphibiens (grenouilles, crapauds, salamandres) de Suisse sont protégés par la législation fédérale. Depuis 2010, un monitoring régulier des populations d’amphibiens dans les sites d’importance nationale, cantonale ou locale est réalisé. Le crapaud sonneur à ventre jaune (Bombina variegata) et la grenouille agile (Rana dalmatina) sont deux espèces de la Liste rouge pour lesquelles des actions spécifiques soutenues par le Service ont récemment été entreprises.

Photo crapaud sonneur
Crapaud sonneur à ventre jaune (Bombina variegata), © SFNP

En cas de situation problématique

En cas de situation problématique en lien avec la présence d’amphibiens, les personnes suivantes se tiennent gratuitement à votre disposition pour trouver des solutions :

Valais central et Bas-Valais
Flavio Zanini, répondant du karch : 027 323 70 17
 
Haut-Valais
Remo Wenger, répondant du karch : 027 945 18 00

Tous les reptiles (orvets, lézards, serpents et tortues) de Suisse sont protégés par la législation fédérale. Le Service des forêts, de la nature et du paysage est en charge de la réalisation d’un inventaire des populations de reptiles en Valais. Le Canton a une responsabilité particulière dans la préservation des populations de couleuvre d’Esculape (Zamenis longissimus) et de couleuvre mauresque (Natrix maura). Cette dernière, en danger d'extinction en Suisse, ressemble beaucoup à une vipère mais n’en est pas une : sa pupille est ronde, elle vit dans des milieux humides et elle n’est pas venimeuse.

Couleuvre mauresque (Natrix maura), © Andreas Meyer

En cas de situation problématique

En cas de situation problématique en lien avec la présence de reptiles, les personnes suivantes se tiennent gratuitement à votre disposition pour trouver des solutions :

Bas-Valais
Julien Rombaldoni, répondant du karch : 078 684 72 27
 
Valais central
Florian Dessimoz, répondant du karch : 079 475 23 01
Yves Brunelli, indépendant : 079 715 63 17
 
Haut-Valais
Ivana Cervenka, répondante du karch pour les districts de Brigue, Conches et Rarogne oriental: 076 244 16 26
Silvan Stöckli, répondant du karch pour les districts de Loèche, Viège et Rarogne occidental : 076 321 50 80

Environ 150 des 200 espèces d'oiseaux nicheurs de Suisse sont présentes en Valais. Le Service a élaboré, conjointement avec la Station ornithologique suisse, un concept pour la sauvegarde des oiseaux en Valais. Des projets spécifiques sur les espèces prioritaires sont en cours, concernant notamment le hibou petit duc (Otus scops) et la huppe fasciée (Upupa epops).

Bergeronnette printanière (Moticilla flava), © SFNP

En cas de situation problématique

En cas de situation problématique en lien avec la présence d’oiseaux, les personnes suivantes se tiennent à votre disposition pour trouver des solutions :

Service de la chasse, pêche et faune
Rue Traversière 3, CP478, 1950 Sion : 027 606 70 00, scpf@admin.vs.ch

Antenne valaisanne de la Station ornithologique suisse
Alain Jacot : 027 456 88 56

Sur le territoire cantonal, 26 des 30 espèces de chauves-souris présentes en Suisse sont répertoriées. Le Canton a une responsabilité particulière pour de nombreuses espèces prioritaires. On trouve par exemple en Valais l’une des trois plus importantes colonies de mise bas du pays pour le Grand rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum). Dans le cas d’autres petits mammifères, l’évolution des effectifs de population est inconnue mais semblent en régression. Afin de favoriser les populations existantes et de préciser les connaissances concernant la distribution de ces espèces, le Service soutient des projets concrets en faveur du hérisson (Erinaceus europaeus) ou encore de l’hermine (Mustela erminea).

Photo grand rhinolophe
Grand rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum), © SFNP

En cas de situation problématique

En cas de situation problématique en lien avec la présence de chauves-souris, les personnes suivantes se tiennent gratuitement à votre disposition pour trouver des solutions :

Anouk Lettman (Athanasiades), Réseau Chauves-souris Valais : 079 589 74 11 (Français) 

Silvan Stökli, Fledermaus-Netzwerk Wallis : 079 910 74 11 (Deutsch)

Au vu du nombre très élevé d’espèces floristiques considérées comme prioritaires pour le canton du Valais et considérant la constance ainsi que la multiplicité des pressions à leur égard, le SFNP s’est doté depuis 2023 d’une stratégie de conservation de la flore du Valais. Elaborée en collaboration avec le Jardin botanique Alpin Flore-Alpe, cette stratégie vise à répondre aux objectifs suivants :

  • Assurer à long terme le suivi des espèces prioritaires et rares ;
  • Planifier les mesures de renforcement, de réintroduction et de conservation ;
  • Rassembler au niveau cantonal, les compétences de la recherche, des botanistes professionnels et amateurs et des horticulteurs ;
  • Assurer le transfert et la documentation des compétences à long terme ;
  • Assurer le suivi des mesures de conservation ;
  • Sensibiliser la population aux besoins de conservation de la flore. 

Divers projets en faveur des espèces prioritaires sont conduits sur cette base. La mise en œuvre de cette stratégie est en outre encadrée par un groupe d’accompagnement composé de botanistes d’horizons variés.

Adonis aestivalis
Adonis d'été (Adonis aestivalis), © SFNP

La protection des espèces et biotopes indigènes inclut la lutte contre les plantes exotiques envahissantes (néophytes). Le Service informe et conseille les communes et les particuliers dans la lutte contre ces plantes ; il participe également au groupe de travail interdépartemental néozones (espèces animales exotiques envahissantes).

Retrouvez toutes les informations relatives aux plantes exotiques envahissantes sur la page des néophytes envahissantes.

Berce du Caucase (Hercleum mantegazzianum), © SFNP

Décisions de mise sous protection cantonale (carte)

Parmi les décisions de protection du Conseil d’Etat, celles figurant ci-après concernent plus particulièrement la conservation des espèces menacées.

 

1944  adonis du printemps (Adonis vernalis) – Tourtemagne

1959  anémones soufrées, anémones alpines et toutes les gentianes – Lens, Crans-Montana, Randogne et Icogne

1985  tous les papillons dans les vallées de Laggin – Simplon, Zwischbergen

1994  la tulipe de Grengiols (Tulipa grengiolensis) – Grengiols

1997  batraciens, site de Finges – Sierre, Salquenen, Varone, Loèche

1999  site d’"Achera Biela" – Ried-Brig, Termen

2005  batraciens, marais d’Ardon et Chamoson – Ardon, Chamoson

2007  batraciens, lac de Morgins – Troistorrents

2020  batraciens, Lac Noir - Nendaz et Isérables

 

Anémone soufrée (Pulsatilla alpina subsp. apiifolia) © SFNP