Projets de l’Agenda 2030 VS

Tous les projets liés à l’Agenda 2030 VS sont consultables sur ce site. Sous l’appellation « projets innovants » vous trouverez les projets issus de l’Appel à projets de l’administration cantonale, pour lesquels la notion de collaboration présentait un critère important.

Les « projets exemplaires » correspondent à la volonté d’exemplarité de l’Etat du Valais et émanent également de l’administration cantonale.

Les projets

Le Rhône en tant qu’acclim’acteur

« Le Rhône acclim’acteur » est une exposition itinérante visant à sensibiliser au rôle que peut jouer le Rhône et l’aménagement de ses berges face au changement climatique. Elle circulera durant deux ans dans les établissements scolaires secondaires et dans les grandes villes valaisannes.

Le Valais sera particulièrement touché par le réchauffement climatique. Espace de fraîcheur, colonne vertébrale du réseau hydrographique du canton, le Rhône est appelé à jouer un rôle de climatiseur de la plaine grâce à des aménagements ciblés des berges et des accès au fleuve depuis les villes et villages. Le tout contribuera à développer la qualité de vie pour la population.

Cette exposition informera les visiteurs sur les enjeux climatiques en plaine du Rhône et sur le projet d’aménagement des berges. Le public sera invité à donner son avis et à faire part de ses attentes sur ces questions. Les résultats de cette démarche participative permettront d’alimenter les projets d’aménagement des berges développés dans le cadre de la 3e correction du Rhône.

 

Mise en place des premières ruches du projet "Inselpfosten, en jaune et noir"

 

Les premières ruches du projet "Inselpfosten, en jaune et noir" ont été installées!

Début mai, trois ruches on été mises en place sur la route de Nendaz, à l'abri de la neige et des intempéries. Pour rappel, ce projet consiste à installer des ruches à proximité des infrastructures routières cantonales pour sensibiliser à la prise en compte des bas-côtés et talus lors des travaux d'entretien et favoriser la biodiversité. Pour créer un environnement favorable aux abeilles, la zone sera fauchée tardivement (fin juin) et à l'aide d'une faucheuse, moins invasive que le girobroyeur. Aussi, l'herbe sera ramassée et mise dans le talus.

D'ici la mi-juin, trois autres ruches seront posées à proximité de Kippel dans le Lötschental à 1300m d'altitude. Ces ruches seront installées sur une parcelle cantonale, issue de l'ancien tracé de la route cantonale, qui offre des condition idéales pour le bien-être des abeilles. Les prairies alentour et un ruisseau couvrent les besoins alimentaires des abeilles. La zone est pâturée deux fois par année par des moutons et n'est donc jamais fauchée.

Deux collaborateurs du SDM, un cantonnier et un chef de chantier, s'occupent de ces ruches.

Longue vie aux abeilles!

Vers le haut de la page