Le RER Sud Léman

La ligne ferroviaire entre St-Gingolph et Evian est désaffectée depuis de nombreuses années. Seule la route départementale D1005 offre une liaison routière directe entre le Valais et Evian. En avril 2009, le Syndicat Intercommunal d'Aménagement du Chablais (SIAC, les 62 communes chablaisiennes françaises), Chablais Région (les 29 communes chablaisiennes suisses) ont lancé une étude préliminaire pour examiner les conditions liées à la réouverture de la ligne au trafic voyageur. Cette démarche était soutenue par la région Rhône-Alpes et l'Etat du Valais, ainsi que par l'Union Européenne, via le programme Interreg IV. Les résultats de cette étude préliminaire, publiés en 2011, indiquaient qu’une réouverture commerciale pourrait s'avérer économiquement supportable..

Dans le prolongement de cette réflexion, les partenaires français ont obtenu que la dernière étape des études soit inscrite dans le Contrat de Plan passé entre la Région Rhône-Alpes et l’Etat français (CPER 2014-2020). Un soutien financier significatif est attendu du programme européen Interreg V.

Dans ce cadre, les partenaires ont convenu de traiter une première tranche d’études entre 2015 et 2017 en actualisant le volet ferroviaire pour assurer une parfaite cohérence avec les services connexes projetés et intégrer des données d’aménagement du territoire.

Entre 2017 et 2019, les études d’avant-projet des volets ferroviaire et génie civil, liés aux travaux nécessaires à la réouverture de la ligne sud-lémanique au trafic des voyageurs entre Evian et Saint-Gingolph, seront ensuite conduites. Une fois menées à leur terme, ces approches permettront aux autorités concernées de disposer vers 2019-20 d'une vision pertinente et complète des coûts à envisager en investissements et fonctionnement.

S’appuyant sur des bases sûres, l’opportunité de réhabilitation de cette possible extension du Léman Express pourra alors être débattue. Les décideurs seront en capacité, le cas échéant, de faire le choix de présenter ce dossier au CPER 2020-2026 aux fins de financement des travaux.