Communiqué de presse Service de la mobilité

Première mondiale à Pont-de-la-Morge - Pose et test d’un prototype de passerelle en béton réutilisé

Le prototype d’une passerelle piétonne en béton réutilisé, développé en première mondiale par des chercheurs de l’EPFL, sera installé sur la Morge jusqu’en 2024. Cette passerelle-test, construite avec des blocs de béton sciés dans des murs destinés à la démolition, facilitera la mobilité douce durant les travaux de réaménagement du carrefour de Pont-de-la-Morge. De son côté, l’EPFL pourra étudier les particularités et contraintes de son prototype en situation réelle. 

Le chantier de Pont-de-la-Morge a été choisi comme emplacement pour tester un prototype de passerelle piétonne développé en 2021 par des chercheurs de l’EPFL. Cette passerelle a été construite à partir de blocs de bétons sciés dans les murs d’un bâtiment en rénovation, initialement destinés à être démolis. Ces blocs ont été réassemblés en un arc précontraint pour créer la passerelle baptisée « Re:Crete ». Il s’agit d’une première mondiale visant à réduire l’impact environnemental de l’industrie de la construction en y appliquant les principes de l’économie circulaire, en utilisant des matériaux de réemploi et en diminuant la demande en nouveau béton. Ce prototype a été développé par le Laboratoire d’exploration structurale de l’EPFL, basé à Fribourg. 

En collaboration avec le Service de la mobilité, l’EPFL a planifié l’installation de la passerelle sur la Morge, au niveau de la zone de réaménagement du carrefour de Pont-de-la-Morge. La passerelle-test permettra de faciliter la mobilité piétonne sur le secteur où la circulation est actuellement altérée. Elle sera en service pendant la durée des travaux, de 2022 à 2024, à la hauteur de la route cantonale. 

Dans la continuité de la recherche sur le réemploi, l’EPFL souhaite étudier les solutions techniques nécessaires pour garantir la durabilité et la sécurité de la structure en béton réemployé lors de son installation en situation réelle. L’objectif est de développer ce type de construction à plus large échelle. Pour ce faire, un test doit être réalisé afin d’étudier les réactions de l’ouvrage lorsqu’il est soumis aux contraintes extérieures. Des garde-corps, aussi construits avec des matériaux réutilisés, ont été installés sur la passerelle afin de garantir la sécurité des usagers. 

Le Département de la mobilité, du territoire et de l’environnement, par son Service de la mobilité, soutient ainsi la recherche de projets précurseurs visant à trouver des solutions novatrices, locales et non-polluantes pour les infrastructures de mobilité.

Pour en savoir plus sur le prototype de passerelle développé par l’EPFL: Construire en béton - Smart Living Lab  

© Raphaël Fiorina

Passerelle Pont-de-la-Morge

Passerelle Pont-de-la-Morge 2