Communiqué de presse

Voeux 2014 du Conseil d’Etat aux autorités

06/01/2014 | Chancellerie d'Etat


(IVS).- Le Gouvernement valaisan in corpore a reçu lundi à Sion les représentants du clergé, des ordres religieux et des autorités constituées du canton, du district, de la ville et de la bourgeoisie pour sa traditionnelle réception du Nouvel An. Plus d’une cinquantaine d’invités ont échangé leurs vœux pour l’an 2014.

Emmené par son président Maurice Tornay, le Conseil d’Etat a accueilli Mgr Norbert Brunner, évêque du diocèse de Sion, Mgr Jean-Marie Lovey, prévôt du Gd-St. Bernard, le père Jean-Marc Gaspoz, gardien du Couvent des capucins, Beat Abegglen, président du Conseil synodal de l’Eglise réformée, Marcelle Monnet-Terrettaz, présidente du Grand Conseil, Evelyne Crettex Reber, préfète du district de Sion, Marcel Maurer, président de la Ville de Sion, Sébastien Gattlen, président du Conseil général de Sion, Antoine de Lavallaz, président de la Bourgeoisie de Sion ainsi que différents représentants consulaires de pays voisins et d’autres personnalités valaisannes.

Dans son allocution, le président du Gouvernement valaisan a souligné que la politique était l’art de l’impossible, à savoir rendre meilleur le monde. Il a rappelé qu’on ne diminue pas les difficultés en les ignorant, mais qu’il faut les affronter. Il a assuré que lui-même et ses collègues du Gouvernement s’engageront à fond en 2014 pour le Canton et ses habitants. Passant en revue l’agenda de l’année, il a notamment évoqué les votations fédérales du 9 février prochain, la votation cantonale sur les soins de longue durée de même qu’une Commission d’enquête parlementaire.

De son côté, Mgr Brunner a relevé que même si l’appartenance religieuse de la population est en recul, quelque 80 % des Suisses se disent religieux. Dans cet esprit, il est convaincu que l’Eglise peut contribuer au bien-être de la société civile. « C’est en effet aussi grâce au christianisme que les valeurs de la dignité humaine et des droits humains ont si fortement imprégné la conscience de nos société qu’elles y sont solidement ancrées », a-t-il relevé. « Que cette année 2014 soit pour nous tous une Annus Domini, une année du Seigneur a-t ’-il conclu.

Communiqué pour les médias

Allocution du président du Conseil d'Etat

Allocution de Monseigneur Brunner

Photos