Offres et infrastructure de transport au niveau régional

Le Valais connaît le problème typique des grands cantons de montagne : la vaste desserte des espaces périphériques.

Au niveau du territoire, ce sont les localités des coteaux et des vallées principales et secondaires, plus exactement leur raccordement aux centres régionaux en plaine, qui sont au premier plan. Au niveau temporel, les pointes de trafics sont moins prononcées, la desserte doit être garantie tout au long de l'année et pour tous les genres de transports. Les transports publics régionaux (bus, téléphériques plaine-montagne) doivent contribuer à soulager le réseau routier autant que possible, mais doivent en même temps répondre à des critères minimaux de performances économiques.

En matière de transports publics, les projets prioritaires sont :

  • parvenir à la cadence horaire intégrale entre les localités relativement petites (demande supérieure à 500-600 personnes/jour) ;
  • vérification systématique d'offres flexibles pour une demande inférieure à 100 personnes/jour ;
  • mise en œuvre du bouclage ferroviaire international du Sud-Léman ;
  • développement du Park&Ride en correspondance avec le trafic ferroviaire.

Pour ce qui est de la mobilité individuelle, les projets prioritaires sont :

  • vérification permanente des besoins d'assainissement et de construction des routes cantonales ;
  • amélioration permanente des ouvrages de protection contre les dangers naturels des infrastructures principales de communication ;
  • évaluation des besoins d'optimisations du réseau cyclable (Plan directeur cantonal vélo) ainsi que du réseau de chemins pédestres.

Documentation

Bases légales
LDIF du 20 mars 2009
LTP du 28 septembre 1998

Objectifs liés à la Lol
Tableau des objectifs

Newsletter

RAIL-vs 1 septembre 2013
RAIL-vs 2 janvier 2014
RAIL-vs 3 décembre 2015