Réaliser les objectifs fixés dans les programmes valaisans d'agglomération

Le développement urbain est un des éléments-clés liés aux problématiques traitées dans le cadre des projets d'agglomérations. Ceux-ci sont développés avec un soutien actif de la Confédération, laquelle propose de mettre à disposition des agglomérations qui en font la demande, des moyens financiers substantiels pour encourager les aménagements d'infrastructures qui répondent aux exigences minimales définies par l'Office fédéral du développement territorial (ARE).

Cette approche implique une volonté conjointe des groupes de communes et du canton, lesquels souhaitent définir puis mettre en œuvre une stratégie coordonnée répondant aux exigences dictées par la Confédération. Ces démarches en cours en Valais, menées sous le pilotage des diverses structures de gouvernance existantes, permettent d'apporter un nouveau dynamisme aux collaborations entre communes.

Dans le cas de l'agglo Brig-Viège-Naters (BRIVINA) et du point de vue des transports, c'est la qualité des interfaces avec le réseau ferré principal qui est l'un des enjeux principaux.

A Viège, la nouvelle gare CFF et ses installations donnent satisfaction, si ce n'est que des adaptations mineures doivent encore être apportées pour répondre à la formidable explosion des clients que cette station de chemin de fer connaît depuis fin 2007, suite à la mise en service  du nouveau tunnel de base du Lötschberg.

A Brigue, il a par contre été nécessaire de définir avec tous les acteurs concernés (communes, exploitants et autorités concernées)  une planification-test. Il a alors été possible de définir de nouvelles conditions cadre pour le projet de nouvel interface des transports pour l'espace de gare Brigue-Naters.

La solution retenue recommande que la place actuelle de la gare de Brigue reste libre de bâtiments, le Matterhorn Gotthard Bahn restera à son emplacement actuel, avec  un nombre de voies et des quais adaptés à ses besoins. La gare routière sera déplacée vers l'ouest, tout en maintenant une bonne accessibilité pour ses clients. En dépit de l'espace confiné, il est ainsi offert de nouvelles opportunités pour l'ensemble de l'agglomération Brigue-Naters.

Selon les estimations des experts, il est réaliste de conclure que la réorganisation de la place de la gare devrait se réaliser en une dizaine d'années. A fin 2013, un plan directeur sera élaboré pour fournir une orientation-cadre pour le développement des grands projets de construction à venir.