Nous préparons l'avenir du rail en Valais

  • Une offre dense et attractive en Valais comme en direction des régions voisines
  • Plus vite et plus souvent en direction de l'arc lémanique
  • Des fréquences augmentées au départ du Haut-Valais
  • Des cadences élevées sur toutes les lignes régionales
  • Favoriser le transfert de la route au rail

Bilan 2016 – Ce qui avance en Valais

Les nombreux grands chantiers ferroviaires qui sont en cours dans notre canton témoignent de notre volonté d'améliorer au plus vite notre mobilité quotidienne.

Le chantier s’est achevé courant 2016 et le rehaussement du tunnel de St-Maurice devra permettre dès  fin 2018 la circulation des premiers trains voyageurs à deux étages sur la ligne du Simplon. L'autre grand chantier qui s'achève sur la ligne CFF du Simplon est la réalisation du nouveau pont-arc de Massongex. D’une portée de 125 mètres, il est désormais en place et seuls restent à achever quelques travaux de peinture et de remise en état du site. De nombreux autres chantiers, certes moins spectaculaires (notamment de nombreux rehaussements ou remplacement de passages supérieurs) sont en cours de réalisation, voire terminés.  

D'autres chantiers majeurs ont démarré, en particulier la modernisation du nœud ferroviaire de Lausanne. Ce chantier colossal est la clé de voûte de l'amélioration de la qualité et du nombre de liaisons ferroviaires de la Suisse occidentale. Elle est aussi l'un des piliers du développement attendu par tous les cantons à l'ouest de Zürich. Ce chantier améliorera aussi de manière spectaculaire la qualité des liaisons ferroviaires utilisant la ligne du Simplon.

Depuis janvier 2016, les cantons du Valais et de Berne ont obtenus de la part de l'Office Fédéral des Transports (OFT) que les premisers crédits d'études pour l'extension de capacité, voire l'achèvement du tunnel de base de Lötschberg soient libérés. Un appel d'offres a eu lieu et depuis près d'une année, un groupement d'ingénieurs prépare les premiers éléments en vue de disposer d'un solide dossier technique pour l'horizon de fin 2017/2018.

Il reste encore des compromis à négocier ou à accepter pour permettre tant à l'Office fédéral des transports qu'aux CFF et aux autres entreprises de transports ferroviaires exploitants ces infrastructures, de parvenir à des solutions acceptables pour tous, notamment en limitant au mieux les nuisances que les usagers du rail subiront occasionnellement lors des travaux.

Depuis l'acceptation du FAIF en 2014, la Confédération a engagé de nouvelles démarches prospectives, ainsi que les moyens financiers nécessaires, pour la mise en œuvre de l’étape 2030 de PRODES, un ambitieux programme de développement des infrastructures ferroviaires. Les premiers résultats sont désormais disponibles, mais encore un long chemin reste encore à accomplir pour que les meilleurs projets soient validés par le Chambres fédérales.

Documentation

Bases légales
LDIF du 20 mars 2009
LTP du 28 septembre 1998

Objectifs liés à la Lol
Tableau des objectifs

Newsletter

RAIL-vs 1 septembre 2013
RAIL-vs 2 janvier 2014
RAIL-vs 3 décembre 2015