Renouveler les infrastructures ferroviaires en tenant compte de la 3ème correction  du Rhône

De tout temps, le Rhône a inondé et ravagé la plaine qu'il traverse avant de se jeter dans le lac Léman. En ce début de 3e millénaire et malgré deux corrections de son cours, ses crues menacent toujours les riverains, les habitations et les infrastructures édifiées à ses abords. Il est donc essentiel que le développement de la plaine puisse se conjuguer le plus favorablement possible avec les emportements du fleuve. C'est pourquoi une troisième correction du Rhône devra permettre de :

  • Augmenter la sécurité, pour qu'en cas de crues très importantes, des inondations soient circonscrites dans des espaces définis. Cette sécurisation de la plaine permettra aux surfaces agricoles d'être nettement moins touchées lors de graves crues;
  • Protéger les entreprises existantes des crues, ce qui maintient l'attrait économique de notre canton, est une nécessité absolue pour la vie économique du canton. Les travaux en cours et  projetés préservent non seulement les biens actuels mais engendreront un attrait économique indispensable au développement de la plaine du Rhône;
  • La 3e correction prévoit un Rhône évoluant de manière plus naturelle. Cela favorisera la réapparition d'un écosystème riche et varié. La valeur paysagère sera, elle aussi, améliorée. La valeur récréative des abords du fleuve sera localement fortement améliorée, avec des chemins, des espaces de détente et des activités liées au milieu ambiant, cela dans le respect de l'environnement.

Le 14 juin 2015, les valaisans et valaisannes ont accepté de créer un fonds de 60 millions de francs pour financer la troisième correction du Rhône.

Liens

Partenaires concernés
Etat du Valais
Projet Rhône 3
CFF SA