En bref

En Suisse, la distribution de l’eau potable à la population est une tâche qui incombe aux communes. Ces dernières doivent garantir un approvisionnement en eau de qualité, que ce soit d’un point de vue chimique ou microbiologique, et en quantité suffisante.

Le canton du Valais, en particulier le Service de la consommation et affaires vétérinaires (SCAV) surveille le bon fonctionnement des services des eaux communaux et effectue des inspections et des prélèvements afin de contrôler la qualité de l’eau potable.

En Suisse, la grande majorité (80%) de l’eau potable provient des eaux souterraines. En Valais, cette part est encore plus importante, d’où l’importance d’une protection efficace de la nappe phréatique. L’eau potable sert également en cas d’incendie comme eau d’extinction aux pompiers.

Depuis le début des années 80, la consommation d’eau potable par personne a diminué de 40% environ en Suisse. Cela s’explique par une utilisation plus efficace de l’eau, des mesures d’économie de l’eau et la délocalisation d’une partie des sites de production industrielle.

A l’avenir, plusieurs défis se poseront quant à l’approvisionnement en eau potable. Le changement climatique risque de modifier la recharge des nappes phréatiques ainsi que la fréquence des épisodes de sécheresse. Le traitement des micropolluants issus de l’industrie, de l’agriculture et des ménages sera également un défi afin de garantir une eau potable de qualité.

Eau potable - Données

aramètres Valeurs limites
Température 25 °C
pH 6.8 – 8.2
Ammonium 0.5 mg/l
Arsenic 10 μg/l
Nitrites 0.1 mg/l
Nitrates 40 mg/l
Sodium 200 mg/l
Germes aérobies mésophiles 300 UFC/ml
Escherichia coli 0/100 ml
Entérocoques 0/100 ml

Dureté de l’eau en Valais

 

Dureté de l'eau par commune en degré français en Valais. Date de publication: 11.09.2019. Source: Département de la santé, des affaires sociales et de la culture. DSSC

Eau potable - Indicateurs

​​​​​​

 

Consommation d'eau potable

Consommation des ménages, des petites entreprises, de l'industrie, de l'artisanat, des services publics, des fontaines, consommation propre des distributeurs et pertes. Source : Société Suisse de l’Industrie du Gaz et des Eaux (SSIGE). Date de publication: 13.10.2020. © OFS 2020

Consommation d’eau potable totale (eau fournie par les distributeurs publics)

Source : Société Suisse de l’Industrie du Gaz et des Eaux (SSIGE).
Date de publication: 16.12.2020 © OFS 2020


Eau potable captée et origine de l’eau potable

Volume total d'eau captée en millions de m3 (axe de gauche) et origine de cette en eau en pourcent (axe de droite). Date de publication: 16.12.2020 © OFS 2020

Indicateurs Eaux calculés par l'Office fédéral de l'environnement (OFEV)

Les indicateurs sélectionnés évaluent et illustrent l'état et l'évolution de l'environnement dans le domaine des eaux à l'aide d'une sélection de grandeurs-clés.

Date de publication: 11.09.2019. © Office fédéral de l'environnement. OFEV 2019

Eau potable - Bases légales et directives

Suisse

Valais

Directives de la Société Suisse de l’Industrie du Gaz et des Eaux (SSIGE)

Directives communales - Sion

Directives communales - Bagnes

Organisation mondial de la santé (OMS)

Eau potable - Etudes et projets

MontanAqua

Le projet MontanAqua avait pour but d’étudier la gestion de la ressource en eau dans la région de Crans-Montana et Sierre.

Dans un premier temps, les chercheurs ont analysé la disponibilité actuelle de la ressource et la répartition entre les différents utilisateurs (hydroélectricité, tourisme, eau potable, agriculture). L’impact du changement climatique sur les ressources en eau a également été étudié.

        

Programme national de recherche

Le programme national de recherche PNR 61 qui a eu lieu entre 2008 et 2014 avait comme thème central la gestion durable de l'eau. En plus de MontanAqua, différents projets de recherche ayant un lien direct ou indirect avec l'eau potable y ont été mené au niveau suisse. Les projets suivants sont notamment dignes d'intérêt pour les questions d'eau potable:

  • DROUGHT-CH: Sommes-nous préparés aux périodes de sécheresse?
  • GW-TEMP: Comprendre les effets du changement climatique sur les eaux souterraines
  • GW-TREND: Pénurie d’eau souterraine due au changement climatique?
  • RIBACLIM: L’eau potable provenant des rivières est-elle encore suffisamment propre?
  • SWIP: Planification à long terme d’infrastructures durables de distribution et de traitement de l’eau
  • SWISSKARST: Les eaux karstiques, une ressource hydrique pour le futur?

La page suivante regroupe les différentes publications qui ont été faites à l'échelle du programme de recherche.


RégiEau

Le projet RégiEau avait pour but d’étudier l’interconnexion des réseaux d’eau potable afin de valoriser de potentiels surplus d’eau gravitaire des communes d’altitude et de réduire l’impact énergétique dû au pompage des communes de plaine.

AlpEau

Le projet Interreg franco-suisse ALPEAU s'est intéressé aux interactions entre la forêt et l’eau potable avec différents cas d'étude en Suisse romande et en France voisine. Le but était de mieux comprendre le rôle protecteur de la forêt pour la préservation des ressources en eau potable.



Eau potable - Publications

Le SCAV fournit un ensemble de marches à suivre et d'aides concrètes pour la gestion des réseaux d'eau potable disponible ici.

Le plan directeur cantonal est l’instrument de coordination des diverses activités qui ont un impact sur le territoire. Le but est de coordonner les différentes activités qui ont lieu sur un même territoire, d’offrir un cadre de travail adéquat et qui tienne compte des évolutions et finalement de mettre en œuvre la politique cantonale en matière d’aménagement du territoire. Il se compose d’une carte et de fiches, réparties en neuf domaines d’activité, dont celles concernant l'eau potable:

E.1 Gestion de l'eau

E.2 Approvisionnement et protection des eaux potables

 

 

 

Les conclusions du projet Approvisionnement en eau 2025 montrent que malgré les changements climatiques, il restera à l’avenir en Suisse suffisamment d’eau de bonne qualité pour couvrir les besoins en eau potable, en eau d’extinction et en eau d’usage. Il est nécessaire de répartir intelligemment l’eau à disposition et d’accroître la sécurité en matière d’approvisionnement.

 

 

 

 

 

 

Le présent commentaire traite des réflexions fondamentales qui ont conduit à l'ordonnance sur l'approvisionnement en eau potable en temps de crise, de la répartition des tâches entre Confédération, canton et communes et des tâches
incombant directement à la Confédération, Les responsabilités des cantons et des communes ne sont qu'esquissées.

 

 

 

 

 

 

Ces différents modules publiés dans la série L'environnement pratique ont pour but de faciliter la protection des eaux souterraines principalement pour la préservation de la qualité de l'eau potable.

 

 

 

 

 

 

 

Ce module présente la marche à suivre pour délimiter les zones de protection des eaux souterraines dans les roches meubles. La procédure prévue se déroule par étapes: les investigations pour délimiter les zones de protection nécessitent tout d’abord un contrôle d’adéquation destiné à déterminer l’utilité d’un emplacement de captage. Il convient d’accorder une attention particulière à l’identification et à l’évaluation du danger potentiel.

 

 

 

 

 

 

Cette aide à l’exécution vise à harmoniser l’octroi d’autorisations en faveur de sondes géothermiques, pompes à chaleur eau-eau, circuits enterrés, corbeilles géothermiques et pieux énergétiques en Suisse. Elle fixe également les mesures de protection à mettre en oeuvre en vertu de la législation sur la protection des eaux. Mais elle ne porte pas sur la géothermie à grande profondeur, dont l’autorisation requiert un examen au cas par cas. Cette aide à l’exécution est destinée en premier lieu aux autorités d’exécution et aux spécialistes de l’énergie géothermique, ainsi qu’aux maîtres d’ouvrages intéressés.

 

 

 

 

Ce document de base contient toutes les indications nécessaires à l'établissement d'une aire d'alimentation conforme à la législation.

 

 

 

 

 

 

 

Les Instructions garantissent l’harmonisation de la protection des eaux souterraines en Suisse. Elles décrivent la procédure à suivre pour délimiter le secteur de protection AU, l’aire d’alimentation ZU, ainsi que les zones S1, S2, S3 et les périmètres.

 

 

 

 

 

 

 

Ce guide pratique présente la méthode des distances, méthode des isochrones ainsi que la méthode DISCO. Le dimensionnement des zones est déterminé par la vulnérabilité du bassin d'alimentation du captage. Il s'agit d'une co-édition de l'OFEFP et l'OFEG.

 

 

 

 

 

 

Ce guide réunit les informations nécessaires et les précautions à prendre pour maîtriser chaque phase de l'échantillonnage, ainsi qu'en assurer la qualité.

 

 

 

 

 

 

 

La méthode multicritère EPIK a été établie pour cartographier de manière générale la vulnérabilité des aquifères karstiques et plus spécifiquement celle des bassins d'alimentation des sources ou captages en milieu karstique. La carte de vulnérabilité obtenue constitue ainsi une base indispensable pour la délimitation des zones de protection.

 

 

 

 

 

 

Les présentes instructions indiquent les étapes à respecter pour réaliser des ouvrages souterrains respectueux de l’environnement et conformes à la législation du point de vue de la protection des eaux souterraines.

 

 

 

 

 

 

 

Eau potable - Liens utiles

Portail général Eau & Gaz

Le portail Eau & Gaz proposé par la Société Suisse de l’Industrie du Gaz et des Eaux (SSIGE) regroupe diverses informations en relation avec l'eau potable. On peut notamment y trouver:

Association suisse des professionnels de la protection des eaux (VSA)

Cette association diffuse de nombreuses informations liées à la protection des eaux, celles-ci sont destinées en premier lieu aux professionnels.

Plateforme romande pour la gestion des eaux

Cette plateforme regroupe plusieurs associations active dans le domaine de la gestion de l'eau.