Ministère public

Le ministère public conduit les enquêtes pénales. Il prononce les ordonnances de classement et les ordonnances pénales. Il soutient également l'accusation devant les tribunaux.

+ D'INFORMATION
 

Office central
Rue des Vergers 9
1950 Sion 2



T   +41 27 607 84 00
F   +41 27 607 84 04
CCP 17-119491-0

Heures d'ouverture

Lundi au vendredi
(sauf les jours fériés)
08h30 à 11h30
14h00 à 17h00

Tribunaux

Les tribunaux valaisans ont des compétences en matière civile, pénale et administrative. En matière civile, la justice est rendue par les juges de commune, par les neuf tribunaux de district et par le Tribunal cantonal dont le siège est à Sion.

+ D'INFORMATION
 

Tribunal cantonal
Rue Mathieu-Schiner 1
Case postale 2203
1950 Sion 2

T   027 606 53 00
F   027 606 53 01
tcsg@jus.vs.ch

Heures d'ouverture

Lundi au vendredi
08h00 à 11h30
14h00 à 17h00

COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Communiqué de presse

Instruction pénale - Yannick Buttet

05/12/2017 | Ministère public

A la suite de plusieurs demandes des médias, le ministère public du canton du Valais confirme ce qui suit :

  1. Il est saisi d’une plainte pénale déposée à l’encontre de Yannick Buttet par une ressortissante valaisanne pour des infractions contre l’honneur et la liberté. La procédure suit son cours.
  2. Il a ouvert d’office une instruction pour violation du secret de fonction à la suite de certaines révélations figurant dans l’article du Temps publié le 30 novembre 2017 (« Des femmes dénoncent Yannick Buttet »). Selon les premiers éléments de l’enquête, en cours, certaines informations parvenues à ce journal pourraient provenir de sources policières.
  3. Yannick Buttet n’a pas été soumis à un éthylotest lors des faits qui se sont déroulés à Sierre, dans la nuit du 18 au 19 novembre dernier. Selon les premières investigations menées par le ministère public à ce sujet, la police a respecté la procédure prévue en la matière. L’intervention a été conduite par la police municipale dans un premier temps ; elle a ensuite été reprise par la police cantonale. Aucune infraction à la Loi sur la circulation routière n’a pu être constatée. Il ne s’agissait par ailleurs pas d’un cas de violences domestiques. C’est donc à juste titre que l’officier de service et les agents intervenants de la police cantonale ont estimé alors que le contrôle de l’état physique de Yannick Buttet ne se justifiait pas.

Le prévenu bénéficie de la présomption d’innocence.

Le ministère public ne donnera aucune information supplémentaire en l’état.

Sion, le 5 décembre 2017