Dépistage ciblé et répétitif en entreprise

Les contenus sur cette page sont conditionnés aux modifications des règles fédérales.

Sommaire

Principes généraux

  • La réalisation de test de dépistage COVID-19 en entreprise est encouragée par la Confédération dans le cadre de la stratégie de dépistage ciblé et répétitif.
  • L’État du Valais définit les procédures et met en place une plateforme Internet pour les inscriptions. 
  • La stratégie pour les tests ciblés et répétitifs s’appuie sur des tests salivaires poolés (regroupés) par PCR (recommandé) ou des tests rapides antigéniques. L’entreprise choisit l’une de ces deux méthodes (voir point 10 dans le FAQ).
  • La mise en place de tests ciblés et répétitifs par tests salivaires poolés avec PCR est conditionnée aux capacités des laboratoires à assumer les demandes des entreprises.
  • Si les tests salivaires poolés sont choisis, toutes les personnes faisant partie du pool (groupe) se mettent immédiatement en isolement si le pool dont elles font partie est trouvé positif. Ceci en attendant que le laboratoire procède à l’analyse individuelle des personnes qui constituent le pool afin d’identifier qui parmi elles a rendu le pool positif. Le ou les individus du pool qui est (ou sont) positifs doivent rester en isolement. Ils sont contactés par l’équipe de contact tracing cantonal qui intervient pour confirmer l’isolement et mettre en quarantaine leurs contacts jugés significatifs (définition du contact tracing dans le FAQ, point 14).
  • Si des tests rapides antigéniques sont choisis, seule la personne positive se met immédiatement en isolement, mais elle doit effectuer dans les plus brefs délais un test PCR de confirmation (la liste des lieux où se faire tester est disponible à l’adresse : www.vs.ch/coronavirus). Si le test PCR confirme la positivité, l’isolement se prolonge et l’équipe du contact tracing cantonal intervient auprès des personnes concernées.
  • Les personnes qui travaillent dans des entreprises qui participent à une stratégie de dépistage ciblé répétitif peuvent être exemptées de la quarantaine-contact pour se rendre au travail et exercer leur activité professionnelle si les conditions suivantes sont remplies :
    • l’entreprise dispose d’un plan permettant à son personnel de se faire tester facilement sur place ; le personnel doit pouvoir se faire tester au minimum une fois par semaine ;
    • les conditions pour la prise en charge des tests par la Confédération au sens de l’annexe 6, ch. 3.1 et 3.2, de l’ordonnance 3 COVID-19 du 19 juin 2020 sont remplies ;
    • en dehors de leur activité professionnelle et du chemin pour se rendre au travail, les personnes concernées respectent la quarantaine-contact.
    • Le contact tracing cantonal décidera des allègements de quarantaine (voir point 15 dans le FAQ).
  • La découverte d’un cas positif dans l’entreprise n’entraine pas un raccourcissement du délai de 7 jours entre les tests répétés.
  • Les tests répétitifs doivent être prévus sur une durée prolongée mais au minium sur 4 semaines et une fois par semaine pour chaque personne.
  • En cas de tests poolés, il est possible d’effectuer des pools de 4 personnes au minimum jusqu’à 25 personnes au maximum. L’ensemble des personnes faisant partie d’un pool positif doivent se mettre immédiatement en isolement dans l’attente de l’identification de la ou des personnes positives au sein du pool. Pour le choix de la taille du pool, il faut tenir compte des éléments suivants :
    • La taille du pool influence le nombre de personnes potentiellement en quarantaine dans l’attente des résultats individuels.
    • La rapidité avec laquelle la ou les personnes positives sont identifiées au sein du pool.
    • Ces deux paramètres doivent être établis avec le laboratoire mandaté pour la réalisation des analyses : taille des pools et possibilité ou non que le laboratoire reçoive les prélèvements individuels, constitue lui-même les pools et puisse reprendre les prélèvements individuels sans avoir à faire un deuxième prélèvement.

Démarches à entreprendre

L’ENTREPRISE: 

  • doit préalablement :
    • pour les tests salivaires poolés par PCR : préparer la mise en œuvre des tests en prenant contact avec le laboratoire de son choix en Valais ou dans un autre canton afin de déterminer si ce dernier dispose des capacités pour réaliser des tests ciblés et répétitifs par pools et discuter des conditions pratiques de réalisation de ces tests (Dianalabs, Synlab, Kessler, Salamin, Viollier, Institut Central des Hôpitaux, Unilab ou un autre laboratoire de votre choix indiqué sur le site de Swissmedic. Voir liste des laboratoire agréés sur le site Internet de Swissmedic) ;
    • pour les tests rapides antigéniques : préparer la mise en œuvre des tests en prenant contact avec un médecin, un responsable de laboratoire ou un pharmacien de son choix afin que ce dernier puisse superviser la formation d’un ou de plusieurs employés. Les éventuels coûts engendrés sont à la charge de l’entreprise.
  • doit s’inscrire en remplissant le formulaire de demande; la demande doit indiquer notamment l’existence d’un concept de protection pour  l’entreprise et annoncer le type et le nombre de tests/semaine qu’elle souhaite effectuer, le nombre total d’employés ainsi qu’une personne de contact du laboratoire qui s’occupera des tests si la solution des tests salivaires poolés est choisie ;
  • doit adapter son concept de protection en intégrant les tests ciblés et répétitifs ;
  • attend la validation par le Chef de projet ;
  • garantit le respect des procédures indiquées par le contact tracing cantonal en cas de découverte d’un cas positif (informations disponibles chez Promotion Santé Valais);
  • doit informer les employés que les tests se font sur une base volontaire, donc non obligatoire ;
  • transmet hebdomadairement les statistiques des tests effectués selon le modèle du Service de la santé publique (formulaire à télécharger);
  • prend connaissance du processus de facturation au Service de la santé publique et s’assure de la transmission de ces informations au laboratoire pour la facturation des tests salivaires poolés par PCR.

FAQ dépistage ciblé et répétitif en entreprise

En procédant à des tests réguliers et à grande échelle dans les entreprises, les cas d’infection peuvent être détectés très tôt. Ainsi, il est possible d’éviter une propagation parmi les collaborateurs. Au final, moins de collaborateurs doivent se placer en isolement ou en quarantaine, ce qui représente un avantage important pour les entreprises dont les employés doivent travailler sur place (cf. question 4 ci-dessous).

La participation aux tests ciblés et répétitifs est possible pour l’ensemble des entreprises qui ont leur siège (siège social ou succursale) dans le canton du Valais.

L’entreprise doit préalablement s’inscrire en remplissant le formulaire de demande disponible sur la plateforme Internet et recevoir l’autorisation d’effectuer ces tests.
L’entreprise doit transmettre hebdomadairement les statistiques des tests effectués selon le modèle du Service de la santé publique (formulaire Excel à télécharger).
Seules les personnes asymptomatiques (sans symptômes) peuvent participer au dépistage ciblé et répétitif. Les personnes symptomatiques doivent se faire tester dans un centre de test, une pharmacie ou chez leur médecin.

Non, la participation aux tests se fait sur une base volontaire. Chaque collaborateur peut décider d’y participer ou non, mais si 80% des collaborateurs de l’entreprise (ou 80% des collaborateurs d’un secteur de l’entreprise qui travaille sans contact avec les autres) participent des allègements de quarantaines au sein de l’entreprise ou des secteurs en question peuvent être établis par le contact tracing cantonal pour se rendre au travail et exercer leur activité professionnelle.

Les tests répétitifs doivent être prévu sur une durée prolongée mais au minium sur 4 semaines et une fois par semaine pour chaque personne.

La prise en charge du coût des analyses est régie par l'Annexe 6 de l'Ordonnance 3 sur les mesures destinées à lutter contre le coronavirus (COVID-19) jusqu’à concurrence des montants maximaux déterminés par celle-ci.
Dans le cadre des tests antigéniques rapides, l’entreprise peut se faire rembourser le matériel de test auprès du canton selon les tarifs fixés par la Confédération (à savoir CHF 8.00 maximum) selon la procédure définie par les autorités cantonales.
Les frais d’analyse d’échantillons groupés (tests salivaires poolés par PCR) sont facturés par le laboratoire directement au canton selon la procédure définie par les autorités cantonales.
L’organisation des tests ciblés et répétitifs ainsi que les frais de prélèvement de l’échantillon (ressources humaines, matériel de protection, logistique, partenariat avec un professionnel de la santé, etc.) sont à la charge de l’entreprise.

Non, le remboursement est effectif uniquement si l’entreprise a reçu une autorisation d’effectuer ces tests (formulaire approuvé). Il n’est pas possible de facturer rétroactivement.

Non, aucuns frais ne peuvent être facturés à l’employé.

Le pooling est le regroupement de plusieurs échantillons salivaires pour les analyser en une seule fois.

Tests PCR salivaires poolés

(échantillon salivaire collecté)

Tests antigéniques rapides

(nasopharyngé ou nasal)

Analyse

En laboratoire

Sur place en entreprise

Livraison

A convenir avec le laboratoire

Par le fournisseur de test. Les éventuels frais sont à la charge de l’entreprise.

Prélèvement

A convenir avec le laboratoire

Supervisé par une personne formée

Conditions pour une entreprise

Partenariat avec un laboratoire

Formation aux prélèvements d’un ou plusieurs employés1

Délai pour le résultat

24h (maximum 48h)

Résultat instantané

Procédure en cas de test positif

Analyse individuelle des personnes constituant le pool positif

Test PCR de confirmation

Remboursement

Facturation des frais d’analyse du laboratoire auprès du canton

Facturation du matériel de test à CHF 8.00 maximum par test effectué par l’entreprise auprès du canton

1  Formation par un médecin, un responsable de laboratoire ou un pharmacien. L’entreprise est responsable de prendre contact avec l’un de ces référents sanitaires de son choix.

Non, ils ne peuvent pas être utilisés en entreprise, mais seulement à titre privé et ils ne remplacent pas les tests répétitifs pratiqués en entreprise.
Les auto-tests sont mis à disposition de chaque citoyen dans les pharmacies à raison de 5 gratuits par personne par mois. Leur prélèvement s’effectue avec un écouvillon nasal, par toute personne. Ils sont utilisés de préférence pour un dépistage à domicile.

  • Pour les tests salivaires poolés et analysés par PCR dans un laboratoire, le résultat d’un pool positif est communiqué par SMS dans les 24 heures (au maximum 48 heures) et les résultats individuels pour chaque personne du pool aussitôt que possible. Les résultats d’un pool négatif ne sont pas communiqués, si bien que si aucun résultat n’a été reçu après 48 heures, le test peut être considéré comme négatif. La protection des données est garantie par le laboratoire.
  • Pour les tests antigéniques rapides, le résultat est obtenu dans les 20 à 30 minutes. La protection des données doit être garantie par l’entreprise.
  • Si le résultat du test rapide antigénique est positif, l’employé se met immédiatement en isolement et doit effectuer dans les plus brefs délais un test PCR de confirmation (la liste des lieux où se faire tester est disponible à l’adresse : www.vs.ch/coronavirus).
  • S’il s’agit d’un résultat positif lors d’un test salivaire poolé par PCR, le laboratoire se chargera d’effectuer une analyse individuelle de chaque personne incluse dans le pool positif.  En attendant les résultats de ces analyses individuelles, toutes les personnes du pool doivent se mettre en isolement. Une fois la ou les personnes positives identifiées, les autres peuvent sortir d’isolement. La ou les personnes positives restent en isolement et seront contactées par le contact tracing cantonal et informées de la suite de la procédure (informations disponibles auprès de Promotion Santé Valais).

Il s’agit du processus d’identification des personnes infectées et de celles qui ont pu entrer en contact avec une personne infectée. L’équipe du contact tracing cantonal est habilitée à ordonner les isolements des personnes infectées et les quarantaines de leurs contacts.

  • En dehors de l’entreprise, toutes les personnes répondant à la définition d’un contact proche (par exemple famille, co-locataires qui vivent sous le même toit) devront suivre les instructions du contact tracing cantonal et seront mises en quarantaine. 
  • Au sein de l’entreprise, si le taux de participation aux tests répétitifs est suffisant (cf. question 4 ci-dessus), des allègements de quarantaine pourront être octroyés par le contact tracing cantonal. 

Dans ce cas, cette personne ne pourrait pas bénéficier d’un allègement de quarantaine si une ou un collègue proche était trouvé positif (cf. aussi question 20 ci-dessous). 

Non.  Toute personne positive doit respecter un isolement de 10 jours à partir de l’apparition des symptômes ou à partir de la réception du résultat positif si elle ne présentait pas de symptômes au moment du test.

  • Oui si ce test était négatif car il se peut que lors du premier test, la charge virale n’était pas assez forte pour afficher positif et que le lendemain ou quelques jours après elle le soit.
  • Non, si ce test était positif et date de moins de 3 mois. Toutefois si la personne présente des symptômes, elle doit tout de même se faire tester, mais dans un centre de test, une pharmacie ou chez un médecin et non pas dans le cadre des tests répétitifs de l’entreprise.

Oui, si une personne n’est pas testée, elle doit être mise en quarantaine. Sans test répétitif, on ne peut exclure qu’elle soit également infectée ou en phase d’incubation et qu’elle puisse infecter d'autres personnes (cf. question 16 ci-dessus). 

Informations complémentaires

Une hotline et un contact mail sont également à votre disposition: