Communiqué de presse

Démographie valaisanne - La croissance de la population valaisanne ralentit

27/08/2020 | Administration cantonale des finances

A fin 2019, la population résidante permanente du canton du Valais atteint 345'525 habitants, soit 1'570 personnes (+0,5%) supplémentaires par rapport à 2018. Il s’agit de la plus faible croissance de la population valaisanne depuis le début de années 2000, tant en chiffres absolus que relatifs. Au niveau national, la croissance est de 0,7%. Ainsi, en 2019, la population de la Suisse atteint 8'606'033 habitants.

 

La population étrangère diminue


Dans le canton du Valais, la population de nationalité Suisse a augmenté de 0,6% et atteint 267'503 personnes à fin 2019. Le nombre de ressortissants étrangers (78'022 personnes) est en recul pour la troisième année consécutive. La baisse est de 0,1% par rapport à 2018. Celle-ci s’explique par les mouvements migratoires mais également par les acquisitions de nationalité.

Les ressortissants étrangers représentent ainsi 22,6% de la population valaisanne, contre 23,2% en 2016 et 22,7% en 2018. Quatre étrangers sur cinq (79%) possèdent la nationalité d’un pays membre de l’Union européenne ou de l’AELE. Les ressortissants des autres pays européens représentent 9,0% de la population résidante étrangère, les ressortissants asiatiques 5,9%, les ressortissants africains 4,2%, et 1,7% des résidents étrangers vient du continent américain. Les nationalités les plus représentées dans le canton sont les nationalités portugaise (8,0%), française (3,0%) et italienne (2,7%).

Le Haut-Valais perd quelques habitants


À l’intérieur du canton, l’évolution de la population n’est pas uniforme. La croissance se poursuit pour le Bas-Valais (+0,9%) et le Valais central (+0,4%), bien que celle-ci soit plus faible que lors des années précédentes. Par contre, le Haut-Valais compte 52 habitants de moins qu’en 2018, soit un repli de 0,1%. Par ailleurs trois districts voient leur population reculer. Tous sont situés dans le Haut-Valais : Visp (-0,4%), Leuk (-0,5%) et Goms (-1,6%).

Un tiers de la population résidante permanente, soit 114'565 personnes, vit dans une des villes du canton. Cette proportion ne varie que très peu année après année. Sion reste la ville valaisanne la plus peuplée (34'710 habitants) devant Martigny (18'297 habitants) et Monthey (17'894 habitants).

Les migrations intercantonales impactent la croissance démographique


La croissance démographique du canton est avant tout due aux mouvements migratoires. En 2019, tout comme en 2018, les mouvements intercantonaux sont le principal moteur de la croissance démographique du Valais. En effet, en 2019, 5'394 personnes ont emménagé en Valais en provenance d’un autre canton (en particulier VD, GE et FR). Dans le même temps, 4'295 ont quitté le canton pour s’établir ailleurs en Suisse (notamment à ZH et BE).

Migrations internationales de et vers l’UE


En 2019, l’immigration, soit les arrivées dans le canton de personnes en provenance de l’étranger, concerne 6'247 personnes (y compris les 1'625 ressortissants étrangers précédemment au bénéfice d’une autorisation de séjour de courte durée qui ont intégré la population résidante permanente) ; alors que 5'577 personnes ont quitté le Valais à destination de l’étranger. À noter que les ressortissants suisses comptent pour 13% des immigrants et 20% des émigrants. Les deux tiers des immigrants arrivent en provenance d’un pays de l’Union européenne, avec en tête la France (23%), le Portugal (9,5%) et l’Italie (9,0%).

Quant aux émigrants, 69% se rendent dans un pays de l’Union Européenne, dont plus du quart au Portugal (26%). À noter que 66% des départs s’effectuent vers un pays dont l’émigrant possède la nationalité.

Le nombre de naissances diminue et celui des décès augmente


Le solde naturel, à savoir la différence entre le nombre de naissances et de décès, est au plus bas depuis le début de la statistique en 1969. En 2019, on ne dénombre que 240 naissances de plus que de décès (respectivement 3’138 et 2’898). Sur une année le nombre de naissances a diminué de 5,7% alors que les décès ont augmenté de 6,4%. Le nombre de nouveau-nés était, toutefois, particulièrement élevé en 2018 (le plus élevé depuis le milieu des années 1990). Les naissances pour 2019 sont juste en-dessous de la moyenne de la période 2010-2018.  

Acquisition de nationalité


En 2019, 1'438 résidants étrangers ont obtenu la nationalité suisse. Parmi ceux-ci, 62% sont ressortissants d’un pays membre de l’Union européenne ou de l’AELE. Les autres pays européens totalisent 23% des naturalisations, l’Afrique 8,6% et l’Asie 4,5%.

Les 65 ans et plus désormais plus nombreux que les moins de 20 ans


La population valaisanne est vieillissante. Le nombre de personnes âgées de 65 ans ou plus progresse chaque année : leur nombre est passé de 53'346 en 2010 à 68'835 en 2019, ce qui représente à présent un valaisan sur cinq.

Le nombre de jeunes âgés de moins de 20 ans est en recul sur l’année (-0,3%). Pour la première fois, ils sont moins nombreux que les plus de 65 ans. Le canton compte au total 67'783 habitants âgés de moins de 20 ans. Cela représente 19,6% de la population alors que cette part était de 21,0% en 2010.

18'035 personnes sont âgées de plus de 80 ans dans le canton, soit 2,6% de plus qu’en 2018. Le poids de cette tranche d’âge dans la population valaisanne (5,2%) n’est pas négligeable, et prend de plus en plus d’ampleur comme l’on peut s’y attendre.
 

Communiqué pour les médias

Annexes