Communiqué de presse

Jardins du château Mercier à Sierre - Importants travaux de restauration paysagère

06/04/2018 | Service des bâtiments, monuments et archéologie

Le vieillissement et la présence de plusieurs parasites nécessitent d’abattre et de remplacer une partie des arbres de la colline de Pradegg, sur le site du château Mercier à Sierre. Ces travaux, réalisés pour des raisons sécuritaires, seront l’occasion de remettre en lumière le plan original du jardin en procédant à de nouvelles plantations. Les travaux débuteront au mois d’avril 2018.

Au fil des années, la strate résineuse arborée des jardins du Château Mercier à Sierre s’est passablement développée et en a modifié l’aspect originel, entraînant la disparition de la végétation basse. Colonisés depuis des décennies par la rouille, une maladie causée par un champignon, le gui, et les chenilles processionnaires, les pins de la colline de Pradegg dépérissent et ce malgré les soins constants qui leur ont été prodigués. Aujourd’hui c’est le bosquet situé au nord de la tour du Château qui est atteint. Ainsi dès ce printemps, l'Etat du Valais par son Service des bâtiments, monuments et archéologie (SBMA) se voit contraint, pour des raisons de sécurité, d’assainir cette zone en remplaçant les arbres malades.

Ces travaux auront toutefois l’avantage de revaloriser et de rajeunir la végétation de cette partie du parc, tout en restant dans l'esprit de son créateur. Ce programme de restauration paysagère se propose d’agrémenter les gazons de rosiers anciens. Des plantes grimpantes orneront la pergola ainsi que l’escalier conduisant à la colline de Pradegg, le mur « à la plume de paon » verra éclore des bosquets de clématites, alors que les cèdres, cyprès, pins et autres thuyas retrouveront leur place originelle.

Imaginés dès la construction du château Mercier, les jardins ont été réalisés au début du 20ème siècle. La famille Mercier, sur les conseils du botaniste vaudois Henry Correvon, a opté pour une végétation de type méditerranéenne, adaptée au climat aride de la région.