Retour

Commissions administratives : le Conseil d’Etat veut un tiers de femmes

13.07.2017 | Communiqué de presse | Office cantonal de l'égalité et de la famille

Le Conseil d’Etat veut un tiers de femmes dans les commissions administratives. Pour la période 2018-2021, il vise une augmentation de 6 points de la représentation féminine dans les commissions pour atteindre 33% de femmes.

Après plusieurs années de stagnation, la présence féminine dans les commissions a augmenté de 6.3 points à 27.3% lors de la dernière période administrative. Une augmentation rendue possible par la décision prise en 2011 par le Conseil d’Etat de soumettre au préavis systématique de l’Office cantonal de l’égalité et de la famille (OCEF) chaque renouvellement de commission ou de membre.

Reste qu’à l’heure actuellei, seulement 37 commissions sur 105 atteignent 30% de femmes, alors qu’une seule est composée de moins de 30% d’hommes. Tandis qu’aucune commission ne comporte que des femmes, 15 d’entre elles ne comptent que des hommes. Les femmes sont faiblement représentées (moins de 20%) dans les commissions en lien avec l’agriculture, la sécurité publique, les finances, l’environnement et les travaux publics. Leur présence atteint les 30% dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la santé. Elle se situe entre 40 et 60% pour les questions relatives aux affaires sociales, aux ressources humaines et à l’administration. Ce résultat reflète les orientations professionnelles des hommes et des femmes, encore très stéréotypées.

Pour la période 2018-2021, le Conseil d’Etat veut voir les femmes occuper le tiers des sièges au sein des commissions administratives, afin que celles-ci reflètent davantage la réalité sociale et puissent bénéficier d’expériences diverses. Pour ce faire, il renouvelle la stratégie adoptée en 2011 : les services sont encouragés à chercher activement des femmes ; les organismes représentés dans les commissions devront, pour chaque poste à renouveler, proposer une candidature masculine et une candidature féminine ; le préavis de l’OCEF est maintenu. L’OCEF a également un rôle proactif en proposant des femmes susceptibles de siéger dans des commissions, dont il tient une liste régulièrement mise à jour. (pour s’inscrire sur cette liste : www.egalite-famille.ch > actualités)

Téléchargements