Publikation

Gel d’hiver 2004 - 2005 : point de la situation et conseils

10/05/2005
Les températures de l’air particulièrement basses enregistrées en plaine et la persistance de celles-ci durant les mois de janvier et février 2005, notamment celles du 24 janvier au 10 février soit 18 jours (de – 11°C et même jusqu’à – 20°C) ont causé dans les vignobles de plaine et de faible pente de la rive droite et de la rive gauche du Rhône des dégâts d’intensité variable et dans certains parchets des dégâts importants. Les vignes de coteau, de manière générale, n’ont subi aucun dégât. Les vignes âgées, celles conduites en taille courte (gobelet, cordon de Royat etc.), les vignes présentant de grosses plaies de taille, les vignes vigoureuses et celles qui sont régulièrement sollicitées au niveau de rendement (mauvaise maturité des bois) sont les plus sensibles au gel d’hiver.