Communiqué de presse

La forêt valaisanne se prépare au changement climatique

11/01/2016 | Service des forêts, des cours d'eau et du paysage

La forêt valaisanne peut aborder le réchauffement climatique avec un optimisme modéré. Une attention particulière devra être portée sur les peuplements de basse altitude. Une étude élaborée par le Service cantonal des forêts et du paysage fait le point de la situation. Elle est disponible dès aujourd’hui sur le site de l’Etat du Valais.

Rédigée en français et en allemand, cette étude de 24 pages apporte, illustrations à l’appui, des réponses aux conséquences du réchauffement climatique sur la forêt valaisanne. Est-elle menacée par endroit, va-t-elle se développer dans d’autres ? A ces deux questions, la réponse est « oui ».

Le réchauffement climatique devrait combiner une hausse des températures de l’ordre de 2 degrés, ainsi qu’une baisse des précipitations estivales. Une prévision peu favorable aux forêts de basse altitude des rives droite et gauche du Rhône qui évoluent déjà dans des conditions relativement sèches. La steppe pourrait alors gagner du terrain au détriment des forêts protectrices. De plus, la répétition des périodes de sécheresse accroîtra logiquement le risque d’incendie mais aussi l’expansion de parasites et de plantes invasives comme l’ailante.

Par chance, nos forêts de basse altitude abritent déjà plusieurs espèces d’arbres très résistantes qui se développent mieux dans des conditions difficiles. Afin d’anticiper au mieux les changements attendus pour cette fin de siècle, il s’agira de favoriser une grande variété d’essences, prioritairement par le biais d’un rajeunissement naturel. Des plantations ciblées seront également pratiquées en cas de besoin. En veillant à assurer un bon équilibre faune-flore,  toutes ces essences devraient pouvoir se rajeunir sans être abrouties.

Les forêts de haute altitude devraient être impactées positivement par le réchauffement climatique attendu. Leur limite aura en effet tendance à remonter, ce qui leur permettra de remplir mieux encore leur rôle de protection. Les forêts de moyenne altitude pourraient souffrir d’attaques renforcées du bostryche.

Intitulée « Forêts valaisannes et changements climatiques », l’étude est dès aujourd’hui téléchargeable sur le site www.vs.ch/fr/web/sfp


Ailante recouvrant à 100% une surface ouverte en forêt (Grisons, Sud des Alpes)