Communiqué de presse
info

Haute vallée de Conches - Revitalisation du Niderbach et de la zone récréative du lac de Geschinen

24/08/2021 | Service des forêts, des cours d'eau et du paysage

Durant ces deux dernières années, le cours d’eau Niderbach et la zone de détente à proximité du lac de Geschinen, dans la vallée de Conches, ont été entièrement revitalisés. Le paysage valorise désormais les habitats vitaux pour la faune et la flore tout en étant propice au ressourcement. La réalisation du projet par les communes de Goms et d’Obergoms a été soutenue par le Service des forêts, des cours d’eau et du paysage (SFCEP), l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et Pronatura. Il s’agit d’une réalisation exemplaire qui révèle le potentiel touristique d’une amélioration écologique de biotopes.

Au cours du siècle passé, les cours d’eau ont été fortement dénaturés. Le Niderbach à Geschinen dans la haute vallée de Conches ne fait pas exception. Depuis les années 1940, il a été en partie canalisé avec du béton puis en partie mis sous terre jusqu’au Rhône. Il s’écoulait notamment sous l’ancien aérodrome militaire. La partie ouest de cette piste a été renaturée en 1999 déjà. Le lac de Geschinen y façonne le paysage régional depuis l’an 2000. Il y a 4 ans, les communes de Goms et d’Obergoms ont décidé d’enlever les ouvrages restants et de revitaliser le Niderbach ainsi que la zone de détente à proximité du lac. Cette démarche été accompagnée et soutenue financièrement par le SFCEP, l’OFEV et Pronatura.

La revitalisation du Niderbach visait à recréer des habitats favorables aux poissons, libellules, amphibiens, oiseaux et d’autres espèces de passage. Le lit du cours d’eau a été élargi, avec des zones d’eau calmes, tout en supprimant les obstacles à la connexion des milieux. Actuellement le Niderbach garantit à nouveau la libre migration piscicole des truites de rivière et, dans le futur, celle des ombres. Sur les rives, des arbustes ont été plantés tels le saule-laurier, le saule noir et drapé, le tamaris et l’argousier. L’environnement est idéal pour les libellules, les grenouilles rousses et les crapauds communs. Dans le biotope humide existant à l’est du lac de Geschinen, les plants de petite massette ont été réduits et les mares ouvertes agrandies, favorisant notamment la présence du Martin-pêcheur récemment observé. Des espèces extrêmement rares en Suisse telles que le myosotis gazonnant et le héléocharis d’Autriche ont été déplacées dans une zone de végétation protégée située à l’est du biotope existant.

Afin de favoriser une cohabitation harmonieuse entre les visiteurs du site et les espèces présentes, une signalisation adéquate a été mise en place. La quiétude de la faune et de la flore est assurée par des haies en saule tressé, des amas de branches et un observatoire à oiseaux. Des panneaux d’informations ont également été installés.

La revitalisation est un élément central contemporain en matière d’aménagement et de protection des eaux. Elle est particulièrement promue en Suisse en réaction à la dégradation des cours d’eau. La revitalisation du Niderbach est une réalisation exemplaire qui révèle le potentiel récréatif et touristique d’une amélioration écologique de biotopes.