Communiqué de presse

Accident de car - Inauguration d’un espace de mémoire

13/03/2015 | Chancellerie d'Etat

(IVS).- Les autorités sierroises et valaisannes ainsi qu’une délégation belge et hollandaise ont inauguré un espace commémoratif à la mémoire des victimes de l’accident de car du 13 mars 2012. La cérémonie publique s’est déroulée vendredi 13 mars sur le site de Géronde en présence des familles des victimes, du premier ministre de la Belgique, Charles Michel, du secrétaire d’Etat pour l’enseignement des Pays-Bas, Sander Dekker, de la présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, du président du Conseil d’Etat valaisan, Jean-Michel Cina, des conseillers d’Etat Jacques Melly et Esther Waeber-Kalbermatten et du président de la Ville de Sierre, François Genoud.  Etaient également présents Kris Peeters, premier vice-premier ministre et ministre de l’emploi, de l’économie et des consommateurs,  Jan Jambon, vice-premier ministre de Belgique et ministre de la sécurité et de l’intérieur, Jacqueline Galant, ministre de la mobilité, Bart Tommelein, secrétaire d’Etat ainsi que Peter Vanvelthoven et Kris Verduyckt, respectivement  bourgmestre et échevin de Lommel.

La Ville de Sierre et les familles des victimes se sont unies dans le souhait d’offrir un espace de souvenir et de recueillement à toutes les personnes touchées par le drame, qui avait provoqué la mort de 28 personnes dans le tunnel autoroutier de Sierre, le 13 mars 2012 à 21.15 heures.

La Municipalité a mis en place un groupe de travail en juillet 2014. Le choix du site s’est imposé naturellement. L’Espace Auguste Piccard, sur le site du lac de Géronde, offre une vue sur la tranchée couverte de l’autoroute. L’architecte paysagiste Paolo Bürgi avait voulu illustrer à l’époque la symbolique du rapprochement entre les pays et les peuples.

C’est aussi un rapprochement qu’évoque l’espace commémoratif, juste au-dessus du tunnel. Un rapprochement universel face au drame, à la mort, à la douleur. Une fois le site choisi, restait à fixer et à marquer ce lieu de mémoire dans l’espace. La Ville a donc fait appel à la plasticienne Beatriz Canfield. L'artiste mexicaine établie à Sierre a imaginé deux barres verticales de trois mètres de hauteur. Une oeuvre duale entre jour et nuit, ciel et terre, qui se veut un retour à l’essentiel, et finalement un hommage à la vie.





GALERIE PHOTOS

Communiqué pour les médias

Allocution de Jean-Michel Cina, président du Gouvernement valaisan

Photos