Promotion de la mixité sociale de la petite enfance

Tout le monde se souvient de son premier jour d’école, du mélange de fierté et d’anxiété que nous avons éprouvé à notre entrée dans ce monde inconnu, qui faisait de nous des « grands » !

Que se passe-t-il dans la tête d’un enfant allophone qui, en plus de faire l’expérience de ces émotions profondes, se heurte à une langue qu’il ne comprend pas ? Incapable de saisir les consignes de la maîtresse, de participer aux bavardages de ses camarades ? Une chose est sûre : il n’entre pas dans le monde de l’école avec les mêmes chances que les autres.

Les inégalités ne doivent pas commencer au préau. Le projet « mixité sociale de la petite enfance » a l’ambition de préparer les enfants allophones à leur premier jour de classe, à travers une approche ludique et bienveillante ; simultanément, il propose des cours de langue à leurs parents. « Refaire sa vie » dans un pays étranger, à 3 ou 4 ans, suite à une migration, est un grand défi. Nous ne voulons pas que les sacs d’école des petits étrangers soient plus lourds à porter que ceux des petits Valaisans. Nous voulons que tous les enfants vivent sereinement leur premier jour d’école. Leur unique souci doit rester celui-ci : choisir avec qui jouer à la récré et trouver celui qui deviendra leur meilleur ami, « pour la vie », évidemment.

Fiche informative