Mise en place des premières ruches du projet "Inselpfosten, en jaune et noir"

 

Les premières ruches du projet "Inselpfosten, en jaune et noir" ont été installées!

Début mai, trois ruches on été mises en place sur la route de Nendaz, à l'abri de la neige et des intempéries. Pour rappel, ce projet consiste à installer des ruches à proximité des infrastructures routières cantonales pour sensibiliser à la prise en compte des bas-côtés et talus lors des travaux d'entretien et favoriser la biodiversité. Pour créer un environnement favorable aux abeilles, la zone sera fauchée tardivement (fin juin) et à l'aide d'une faucheuse, moins invasive que le girobroyeur. Aussi, l'herbe sera ramassée et mise dans le talus.

D'ici la mi-juin, trois autres ruches seront posées à proximité de Kippel dans le Lötschental à 1300m d'altitude. Ces ruches seront installées sur une parcelle cantonale, issue de l'ancien tracé de la route cantonale, qui offre des condition idéales pour le bien-être des abeilles. Les prairies alentour et un ruisseau couvrent les besoins alimentaires des abeilles. La zone est pâturée deux fois par année par des moutons et n'est donc jamais fauchée.

Deux collaborateurs du SDM, un cantonnier et un chef de chantier, s'occupent de ces ruches.

Longue vie aux abeilles!

Inselpfosten – en jaune et noir

Avez-vous déjà vu ces balises jaunes et noirs qui indiquent à l’automobiliste l’existence d’un îlot- refuge destinés aux piétons qui traversent la route ? Le projet Inselpfosten – en jaune et noir – s’en inspire. En effet, le réseau routier cantonal compte environ 1’800km de route et autant de bas-côtés qui peuvent potentiellement représenter un refuge pour les abeilles et d’autres espèces animales.

Ce projet-pilote consiste donc à installer des ruches à proximité des infrastructures routières cantonales avec l’objectif de favoriser la biodiversité et de sensibiliser à sa prise en compte dans la gestion des bas-côtés et talus des routes cantonales. L’entretien ne se focalise plus uniquement sur la route mais s’élargit pour prendre en compte les abords de celle-ci.

Par la production de miel, ce projet vise également à promouvoir une alimentation saine issue d’un circuit court de production et de consommation.

Fiche informative