Deuxième phase de l’implantation de l’EPFL en Valais

06.12.2016 | Conférences de presse | Gouvernement

L’implantation de l'EPFL en Valais entre dans sa seconde phase avec la signature d'un accord de principe entre l'Ecole et l’Etat du Valais. Sion accueillera un nouveau centre de recherche de pointe dans la science et la technologie des environnements alpins et extrêmes. Au total, l’EPFL financera de cinq à six chaires de plus que prévu initialement. Les partenaires renforcent également les pôles réhabilitation et santé ainsi que chimie verte et énergie du futur. Les effectifs actuels de 150 employés passeront à plus de 350, qu'accueillera notamment un nouveau bâtiment projeté dans la zone de la gare de Sion. Quant au pôle "grande hydraulique", il se déploiera sous la forme d'un partenariat étroit entre l’EPFL et la HES-SO Valais sur le site de Lausanne.

Les grands axes de la deuxième phase de l’implantation de l’EPFL en Valais ont été définis dans un accord de principe signé conjointement avec le Conseil d’Etat, en présence du président de la ville de Sion et du président du Conseil des EPF. L'accord s’inscrit dans la continuité et le renforcement de la convention de 2012 : augmentation des effectifs et du nombre prévu d'équipes scientifiques, mais aussi introduction d'un nouveau domaine de recherche, en lien étroit avec l'environnement industriel et naturel du canton.

 

GALERIE PHOTOS

password: pass62016

 

 

Martin Vetterli, Patrick Aebischer, Esther Waeber-Kalbermatten, Jean-Michel Cina, Oskar Freysinger

Fritz Schiesser, Marcel Maurer, Jacques Melly, Maurice Tornay, Philippe Gillet

 

Téléchargements