PROMOTION DE LA SANTÉ ET PRÉVENTION

La politique de promotion de la santé et de prévention des maladies et des accidents a pour but de contribuer au bien-être de la population valaisanne en fournissant les informations indispensables sur les facteurs et les comportements permettant non seulement d’améliorer son état de santé, mais aussi le renforcement d’un environnement sain et un cadre de vie agréable. En effet, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.

Ainsi, ne relevant pas seulement du secteur sanitaire (prestataires de soins, assureurs maladie, pouvoirs publics, etc.), la promotion de la santé nécessite une action multisectorielle.

Commission cantonale pour la promotion de la santé

La commission cantonale pour la promotion de la santé (CCPS) est l’organe consultatif du Conseil d’Etat en matière de politique de promotion de la santé et de prévention des maladies et des accidents. Constituée de membres représentant les milieux concernés, cette commission veille à l’élaboration et à la mise en œuvre de la politique de promotion de la santé et prévention et peut également proposer les mesures qui lui paraissent nécessaires dans ces domaines.

Programme cadre

Un programme cadre cantonal est élaboré en réponse à la Loi sur la santé du 12 mars 2020 prévoyant à son article 112 que le Conseil d’Etat définit la politique cantonale par l’élaboration d’un concept global de promotion de la santé et prévention des maladies et accidents. Fixant périodiquement les priorités dans le cadre de la planification sanitaire, ce programme cadre vise à établir la liste des axes d’intervention prioritaires à mettre en place, de manière à faciliter une allocation des ressources ciblée et cohérente en regard des besoins.

Pour les années 2019-2022, les 6 axes d’intervention suivants ont été définis :

  1. Alimentation et activité physique
  2. Santé psychique
  3. Santé des personnes de 60 ans et plus
  4. Santé sexuelle
  5. Dépistages liés aux maladies non transmissibles (MNT) / Vaccinations
  6. Prévention et aide en cas d’addictions

Débouchant sur des recommandations stratégiques, la mise en œuvre de ces axes d’intervention mobilisent un vaste ensemble d’acteurs qui travaillent de concert afin de parvenir à un impact significatif et global sur les groupes cibles de la population. Ainsi, la collaboration, tant entre les partenaires qu’entre les différents secteurs, est de prime importance, car elle permet non seulement une économie des ressources, mais également un développement cohérent de projets en regard des problématiques et priorités.

Vers le haut de la page