Situation valaisanne

En vertu de l’ordonnance sur l’assainissement des sites pollués (OSites), les emplacements d’une étendue limitée dont la pollution est établie ou très probable doivent être inscrits au cadastre cantonal des sites pollués.

Le cadastre a été établi conformément aux prescriptions légales et aux recommandations de l’Office fédéral de l’environnement, sur la base des données disponibles. Son contenu est donc directement lié à la mémoire du passé et le fait qu'une parcelle ne soit pas inscrite dans le cadastre des sites pollués ne garantit pas que le site soit exempt de pollution.

Avant l’achat d’un terrain ou la réalisation d’un projet de construction - même si la parcelle ne figure pas au cadastre cantonal des sites pollués - il est de la responsabilité de l’acheteur, respectivement du maître de l’ouvrage de mener une investigation du sol et du sous-sol, s’il existe des raisons de craindre une pollution, p.ex. si le terrain a été remblayé ou utilisé pour des activités potentiellement polluantes.

Lors de la communication au détenteur de l’inscription d’un bien-fonds au cadastre cantonal des sites pollués, le Service de l’environnement (SEN) précise s’il s’agit d’un site pour lequel on ne s’attend à aucune atteinte nuisible ou pour lequel il faut procéder à une investigation afin de déterminer s’il nécessite une surveillance ou un assainissement.

Etat du cadastre cantonal des sites pollués

A fin 2013, environ 1200 sites pollués figurent au cadastre cantonal des sites pollués, parmi lesquels près d’un tiers ont nécessité/ nécessitent une évaluation du point de vue de la mise en danger de l’environnement.

Au total, plus de 300 investigations préalables ont d’ores et déjà été menées : plus de 200 sites s’avèrent pollués mais ne nécessitent pas d’assainissement, tandis que 61 sites contaminés ont été assainis ou sont en cours d’assainissement et 37 sites requièrent encore un assainissement.

Le cadastre est un instrument dynamique, mis à jour au fur et à mesure de l’évaluation par le SPE des rapports d’investigation et de suivi d’assainissement remis par les responsables des sites concernés.

Priorité à l’investigation et l’assainissement des sites pollués des grandes industries

En Valais, la priorité actuelle en matière de sites pollués est de gérer les sites déjà identifiés, en particulier ceux des industries de la chimie et de l’aluminium. Outre les investigations en cours suite à la récente découverte de la pollution au mercure des sols de la région de Viège , d’importantes mesures d’investigation et d’assainissement sont actuellement en cours à Monthey avec l’assainissement de la décharge du Pont-Rouge, de La Meunière et de l’étang de la STEP, à Evionnaz dans le périmètre des deux usines chimique, à Sierre avec le traitement de la pollution liée à l’ancienne blanchisserie du site industriel, à Steg et Chippis dans le périmètre des anciennes aires de production de métal primaire, ainsi qu’à Viège sur l’ensemble du site chimique et de l’ancienne décharge industrielle de Gamsenried.

Contact

Yves Degoumois
Chef de section Sites pollués, déchets et sols

Service de l'environnement
Rue des Creusets 5
1950 Sion

  Plan d'accès

  027 606 31 81
  027 606 31 54
  yves.degoumois@admin.vs.ch
  www.vs.ch/sites-pollues