Communiqué de presse Service de l'énergie et des forces hydrauliques Service de la circulation routière et de la navigation

Mobilité électrique - Le programme de soutien se terminera le 30 septembre 2022

Le programme d’incitation à la mobilité électrique, lancé le 1er novembre 2020, se terminera à la fin du mois de septembre 2022. L’enveloppe de 7.7 millions de francs allouée en début d’année 2022 sera alors épuisée. Depuis le début du projet, près de 24% des véhicules neufs ont été immatriculés avec une motorisation alternative, alors que l’objectif était fixé à 10%. Le Conseil d’Etat se réjouit de ce succès qui témoigne d’une volonté de la population de s’engager pour un développement durable en réduisant les émissions de CO2.

Depuis le 1er novembre 2020, les personnes qui ont acheté un véhicule électrique (ou hybride plug-in neuf jusqu’au 31 décembre 2021) ou qui ont installé une borne de recharge reçoivent une prime de la part du canton. Ce soutien financier avait pour objectif de contribuer au développement d’une mobilité plus respectueuse de l’environnement en incitant la population valaisanne à opter pour des véhicules moins polluants. En effet, les véhicules électriques sont considérés comme un atout majeur en vue de réduire les émissions de CO2 produites par les déplacements individuels.

Depuis le début du programme d’incitation, en moyenne 23,6% des véhicules neufs ont été immatriculés avec une motorisation alternative. Un chiffre qui dépasse largement l’objectif initial fixé à 10%. Le programme d'incitation a donc parfaitement rempli son but. Dès son lancement, il a connu un franc succès et les achats de véhicules électriques n’ont cessé de croître. Cette tendance a permis au canton du Valais, qui se trouvait en 19ème position en termes d'immatriculations de nouveaux véhicules à motorisation électrique, de se hisser au 5ème rang de ce même classement.

En conséquence, le budget prévu de 7.7 millions pour l’année 2022 ne sera pas suffisant pour financer le programme jusqu’au 31 décembre 2022. Le Conseil d’Etat a donc décidé de fixer la fin du programme au 30 septembre 2022. Cela signifie que seuls les véhicules immatriculés jusqu'au 30 septembre 2022 et les bornes de recharge installées et contrôlées par un électricien agréé jusqu'à cette date pourront faire l’objet d’un soutien. La demande de prime doit être déposée selon les délais et les critères fixés dans la directive relative au soutien à la mobilité électrique. Pour l’année 2022, il était prévu que le programme prendrait en principe fin le
31 décembre 2022, mais qu’il s’effectuerait dans les limites du budget disponible et qu’il pourrait ainsi se terminer plus tôt si ce dernier venait à être épuisé.

En 2021, 7.6 millions avaient déjà été affectés à ce programme et le Grand Conseil avait accepté un montant supplémentaire de 7.7 millions pour l’année 2022. Au total, plus de 15 millions ont ainsi été alloués pour la transition énergétique.