Communiqué de presse

La gestion du danger d’avalanche - Inscription au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO

30/11/2018 | Service de la culture | Service des forêts, des cours d'eau et du paysage

Dans le cadre de la Convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, la Suisse et l’Autriche ont, en 2017, proposé d’inscrire la gestion du danger d’avalanche comme patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Lors de sa 13ème session qui se déroule du 26 novembre au 1er décembre 2018 à Port-Louis (Ile Maurice), le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a retenu cette candidature. La gestion du danger d’avalanche entre donc au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Une cérémonie officielle a été organisée en Valais pour marquer l’événement, en présence du conseiller fédéral Alain Berset.

Une reconnaissance importante pour la Suisse

Afin de célébrer l’inscription de la gestion du danger d’avalanche au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, une cérémonie officielle a eu lieu ce vendredi 30 novembre 2018 aux Arsenaux à Sion, en présence du président de la Confédération Alain Berset, de la présidente du Conseil d’Etat valaisan Esther Waeber-Kalbermatten et de nombreux invités. Elle était organisée par le Service de la culture de l’Etat du Valais en partenariat avec l’Office fédéral de la culture, l’Institut pour l’étude de la neige et des avalanches (WSL/SLF), le Club alpin suisse (CAS), l’Association suisse des guides de montagne et le Service des forêts, des cours d'eau et du paysage du canton du Valais (SFCEP).

Avant la partie officielle, les participants ont assisté à une table ronde animée par des experts. Des représentants des communes, des guides de montagne, des scientifiques et des experts en protection contre les avalanches ont débattu du thème « La gestion du danger d’avalanche : un savoir-faire patrimonial ».

Patrimoine culturel immatériel : rôle précurseur du Valais

Le Valais a joué un rôle décisif dans l'inscription de la gestion du risque d’avalanche sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. En 2011, l'Etat du Valais avait proposé cette tradition vivante à la Confédération. Le Conseil fédéral a soutenu la candidature dès le début.

RISK en Valais : une année pour sensibiliser au risque naturel alpin

Les institutions patrimoniales du Service de la culture du canton du Valais ont mis sur pied RISK, un vaste projet transdisciplinaire qui présente la notion de risque naturel et environnemental dans l’arc alpin. Expositions, films, conférences, visites, randos-découverte dans tout le territoire valaisan et une escape room questionnent, jusqu’au 3 février 2019, les stratégies mises en place pour vivre avec ce phénomène et ce qu’elles disent des liens avec l’écosystème, pour sensibiliser un vaste public. 

Un week-end placé sous le signe de la gestion du danger d’avalanche

Dans ce cadre et pour marquer l’inscription de la gestion du danger d’avalanche au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, plusieurs événements sont organisés durant le week-end des 1er et 2 décembre, afin de permettre au public de découvrir différentes facettes de la gestion du danger d’avalanche (cf programme ci-dessous).

 

Galerie photos